Transport Express et sur mesureen France et en Europe

Transport d'art

Comment bien emballer vos œuvres d’art pour le transport ?

Par Laurent Julien Saint-Amand | 01 août 2017

Bien qu’il existe des spécialistes du transport d’œuvres d’art qui prennent tout en charge (conditionnement, emballage, transport formalités douanières), vous pouvez procéder vous-même à l’emballage de vos œuvres d’art (tableaux, photographies, sculptures, maquettes d’architecture) et confier votre colis à un transporteur spécialisé dans les véhicules dédiés comme Perceval-Express.

Le transport est l’une des principales causes de dommages subis par les œuvres d’art. Le risque d’accident augmente avec le nombre de manipulations. Grâce aux véhicules dédiés, le nombre de manipulations diminue considérablement.

Par ailleurs, voici quelques conseils qui vous permettront d’emballer et d’expédier vos œuvres dans les meilleures conditions et d’éviter ainsi les risques de détérioration.

Photo d'un carton avec tous les types d'emballage destinés à protéger les oeuvres d'art durant leur transport
Photo d’un carton avec tous les types d’emballage permettant de protéger les oeuvres d’art durant leur transport

Un bon emballage pour le transport des œuvres d’art

La préparation de l’emballage est un aspect très important pour assurer une bonne protection de l’œuvre durant le transport. L’emballage doit présenter différentes caractéristiques :

  • une forte résistance aux chocs, aux déformations, aux perforations, à l’humidité…
  • la présence d’un rembourrage et d’un calage interne afin d’éviter à l’œuvre de trop bouger dans son emballage.

L’emballage des tableaux passe par la protection des angles

Les protège-coins en mousse (vendus dans le commerce) ou en carton (que l’on peut faire soi-même) servent particulièrement à la protection des tableaux avec cadres bois ainsi qu’à la protection des miroirs et des photographies sous verre. Lors du déplacement de vos œuvres, les coins doivent être protégés en priorité, car ils constituent la partie la plus exposée aux chocs.

Le cadre d’un tableau peut en effet se fendre après un mini-choc sur l’un des coins. Vous pouvez, grâce à des profilés en mousse, protéger les 4 coins ou même envelopper totalement l’objet.

L’emballage interne de vos œuvres d’art

Après avoir soigneusement protégé les coins, n’hésitez pas à ajouter une protection souple afin de réduire les vibrations et limiter les variations de température. Cette protection complémentaire pourra être réalisée en mousse, en plastique, en bulle-pack… De plus, il vous faudra ajouter un calage complémentaire dans votre emballage pour éviter que l’œuvre ne glisse dans le carton ou dans la caisse (mousse, polystyrène, carton, ou en papier froissé…).

L’emballage externe de vos œuvres d’art

Le carton classique

Dans la mesure du possible, utilisez un carton neuf. Plus un emballage est utilisé, plus il perd ses qualités protectrices d’origines, et risque donc de ne plus assurer une protection optimale durant le transport.
Si vous êtes contraint de réutiliser un carton, il faut veiller à ce que celui-ci soit assez épais et rigide, qu’il ne soit ni percé, ni déchiré, ni fendu, et que les coins soient en parfait état.

Le carton renforcé

Une protection rigide protège l’œuvre contre les chocs (ex : carton renforcé double ou triple cannelure).

Pour les cartons à faible épaisseur, il est possible de renforcer votre colis en incorporant à l’intérieur une plaque d’Isorel® ou de médium (3 ou 5 mm d’épaisseur, mêmes dimensions que le carton) de chaque côté de l’œuvre. Les plaques agiront comme un bouclier et renforceront le carton trop fin.

La caisse en bois

La protection optimale demeure la caisse (bois ou mixte bois/carton). Elle est nécessaire, notamment pour des envois sur de longues distances. Il existe des caisses plus spécifiquement conçues pour les tableaux et des caisses plus adaptées aux sculptures.

Des protections supplémentaires pour l’emballage de vos œuvres

Le film étirable

Il est conseillé de filmer votre colis pour maintenir parfaitement l’ensemble et ainsi le rendre compact et hermétique (toujours protéger votre emballage de l’humidité et de l’eau).
Pour les toiles libres sans châssis ou pour les dessins sur papier, un simple tube suffira. Une fois dans son tube de transport, la réalisation roulée permet un encombrement moindre et un poids minimum. Grâce à ce procédé, le destinataire devra retendre la toile sur un châssis bois ou encadrer l’œuvre dès réception du colis.

L’assurance AD VALOREM

Nous pouvons vous proposer une assurance ad valorem complémentaire qui couvrira les risques pendant le transport sur la base de la valeur totale de l’œuvre sans aucune limitation par poids ou par colis contrairement à une assurance transport classique. N’hésitez pas à nous joindre pour avoir une idée du coût du transport.

BESOIN D’UN TRANSPORT URGENT ?

Nous vous répondons en quelques minutes...

Devis
immédiat
Réservé aux professionnels

A propos de l'auteur

Laurent Julien Saint-Amand

Laurent JULIEN SAINT-AMAND est dirigeant-fondateur de la société Perceval-Express créée en 1994. En 2018, il lance et développe le projet « Express-online », basé sur l’identification des concordances de trajets fret/véhicules en Europe.

Voir aussi